Irène Monasterolo

Irène Monasterolo

Irène Monasterolo, PhD, est professeur de finance climatique à l'EDHEC Business School et à l'EDHEC-Risk Institute de Nice (FR), chercheur principal à l'université d'économie et de commerce de Vienne (Autriche) et à l'université de Boston (États-Unis), ainsi que chercheur invité à l'Institut international d'analyse des systèmes appliqués (Autriche). Irene est titulaire d'un doctorat en économie et statistiques agroalimentaires de l'Université de Bologne (IT) et de deux expériences postdoctorales à Cambridge (Royaume-Uni) et à l'Université de Boston (États-Unis), sur le financement climatique.

Les recherches d'Irene contribuent à comprendre le rôle de la finance dans la réalisation des objectifs climatiques dans les pays à revenu élevé et dans les pays en développement, ainsi qu'à évaluer les risques et opportunités climato-financiers dans la transition vers une transition bas carbone. Elle a co-développé le test de résistance climatique du système financier, qui intègre des scénarios climatiques dans l'évaluation des actifs et l'évaluation des risques des investisseurs, et a été publié dans Nature Climate Change and Science. La méthodologie Climate Stress test incluse dans l'outil CLIMAFIN a été appliquée par plusieurs institutions financières (publiques et privées) pour évaluer l'exposition des investisseurs aux risques physiques et de transition climatiques.

Irene a également co-développé le modèle macrofinancier EIRIN Stock-Flow Consistent pour analyser les implications des politiques climatiques (fiscales, monétaires, prudentielles) sur les investissements verts, la stabilité financière et les inégalités. Actuellement, avec le modèle EIRIN, Irene soutient la Banque mondiale dans l'analyse de la criticité macro-financière de l'aggravation du risque COVID-19 et du risque climatique, et collabore avec la Banque centrale européenne à l'analyse de la double matérialité du risque climatique en l’économie et le secteur bancaire de l’UE (à paraître sous forme de document de travail de la Banque centrale européenne).

Irene contribue au groupe de travail des pays du G24 V20 sur le climat et le développement et au FMI dirigé par le Global Development Policy Center de l'Université de Boston, ainsi qu'au projet d'analyse des risques de crise de la Banque mondiale du Global Risk Financing Facility visant à évaluer la situation macroéconomique. et les implications financières de l’aggravation des risques physiques liés au COVID-19 et au climat.

Les recherches d'Irène ont été publiées dans des revues universitaires de premier plan, telles que Science et Nature Climate Change, ainsi que dans des revues non universitaires (par exemple Le Monde, UNPRI). Elle a co-édité le premier numéro spécial sur les risques climatiques et la stabilité financière (publié dans le Journal of Financial Stability en 2021). Irene est co-auteur du chapitre T-20 du G20 sur la finance durable et des chapitres sur la finance climatique de la revue de la stabilité financière de l'Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (EIOPA) et de la Banque nationale autrichienne (OeNB).

Vous pourriez également aimer...